Tradition

Le "Grand Inspecteur Inquisiteur Commandeur"

Avant d’être le « 31e degré » du Rite Écossais Ancien et Accepté, le « Grand Inspecteur Inquisiteur Commandeur » a d’abord été le grade terminal d’un système qui connut son âge d’or sous le Premier Empire : le Rite Écossais Philosophique. La circulaire de 1802 annonçant la naissance du REAA affiche une échelle de 33 degrés tout en restant vague quant au 31e grade. À partir de 1805, en France, mais aussi aux États-Unis, la place est occupée par le « Grand Inspecteur Inquisiteur Commandeur ». Remonter la piste de ce singulier grade nous entraîne, une fois de plus, dans une étonnante histoire.

 

Le Rite Écossais Philosophique est une version tardive de la Maçonnerie alchimique qui, sous le nom – au demeurant très répandu – de « Rite Écossais », apparaît entre Marseille, Avignon et Montpellier autour de 1760-1770. Il s’implante dans la capitale en 1782 avec la Loge Saint-Jean d’Écosse du Contrat Social. En 1786, une deuxième Loge de ce Rite voit le jour à Paris sous le nom de Saint-Alexandre d’Écosse. Mais si ses fondateurs ont choisi de se rattacher au Rite Écossais, c’est surtout pour son « côté chic » et l’entre-soi d’une certaine

La lecture des articles est réservée aux abonnés
Vous êtes déjà abonné ? Connectez-vous
Vous n’êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Abonnez-vous et suivez toute l’actualité du magazine
Je m’abonne
Achetercet article
1,00 €

Retrouver cet article

Retrouvez également cet article sur notre magazine n° n65

Agenda

Le 22 novembre 2018 de 20:00 à 22:00

Franc-maçonnerie et ruralité

Le 24 novembre 2018 de 10:00 à 13:00

Université maçonnique

Le 24 novembre 2018 de 14:00 à 18:00

Vive la spiritualité !

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières nouvelles!