Tradition

Les 230 ans de la réunion du Grand Chapitre Général au Grand Orient de France

Au XVIIIe siècle, les hauts grades apparaissent dans le sillage de la Maçonnerie symbolique. Ils se développent particulièrement en France à partir du milieu des années 1740. Dans les années 1760, la vie maçonnique est en partie animée par les querelles entre organisations de hauts grades et la première Grande Loge n’arrive pas à imposer le « Rite de Perfection ». Quelques années plus tard, le Grand Orient de France se trouve lui aussi confronté à la question des hauts grades.

Lorsqu’en 1773, la réforme interne de la Première Grande Loge de France aboutit à sa transformation en Grand Orient de France, on s’en tint à l’organisation d’une administration des Loges bleues. Ce choix obéissait à une certaine tradition, mais aussi, et surtout, à un souci d’efficacité. Cependant, il apparaissait clairement que la question des hauts grades restait en suspens et que la non-prise en compte des Chapitres, Conseils et autres Consistoires compliquerait la tâche du nouveau corps fédérateur de la Maçonnerie française. Il ne pouvait laisser

La lecture des articles est réservée aux abonnés
Vous êtes déjà abonné ? Connectez-vous
Vous n’êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Abonnez-vous et suivez toute l’actualité du magazine
Je m’abonne
Achetercet article
2,00 €

Retrouver cet article

Retrouvez également cet article sur notre magazine n° n°52

Agenda

Le 23 novembre 2019 de 09:30 à 17:00

Une violence pour la paix ?

Le 23 novembre 2019 de 14:00 à 18:00

Le sens de l'honneur

Du 30 novembre 2019 - 09:00
au 01 Décembre 2019 - 19:00

6e salon maçonnique de Toulouse

Du 30 novembre 2019 - 09:00
au 01 Décembre 2019 - 12:30

3e biennale du livre et de la culture maçonniques en Périgord

Le 07 Décembre 2019 de 09:30 à 18:00

Histoire et actualité des grades ajoutés

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières nouvelles!