Tradition

Les Mystères de la Loge des Trois Frères

Quelques mois après le couronnement de Louis XVI, le Grand Orient de France accorde, le 7 septembre 1775, des Constitutions pour la création d’une Loge, à Versailles, sous le nom des Trois Frères Unis. Le beau diplôme qui est gravé par l’Atelier lève toute ambigüité sur la manière dont il faut entendre, à l’ombre du château, ce titre distinctif. L’estampe affiche, en tête du parchemin, les portraits des trois frères sous la protection desquels se place la Loge : Louis Auguste de France, le tout nouveau Louis XVI, Louis Stanislas Xavier de France, comte de Provence et futur Louis XVIII et Charles Philippe de France, comte d’Artois, qui deviendra, un demi-siècle plus tard, Charles X. Une question se pose d’emblée, les trois frères… étaient-ils des Frères ?

 

Versailles compte des Loges depuis la fin des années 1740. Siège du pouvoir royal, la ville rassemble une importante population de militaires et de fonctionnaires, nobles ou bourgeois, qui travaillent au sein du château. Un public tout trouvé pour la franc-maçonnerie du XVIIIe siècle et les Maçons sont donc nombreux à la Cour et dans son sillage. Les Frères versaillais ont d’ailleurs engagé avec le Grand Orient une discussion serrée pour qu’on ne les assigne pas « à l’Orient de Versailles », mais à un plus chic « Orient de la Cour ». Après des échan

La lecture des articles est réservée aux abonnés
Vous êtes déjà abonné ? Connectez-vous
Vous n’êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Abonnez-vous et suivez toute l’actualité du magazine
Je m’abonne
Achetercet article
1,00 €

Retrouver cet article

Retrouvez également cet article sur notre magazine n° n°69

Agenda

Du 16 novembre 2019 - 09:00
au 17 novembre 2019 - 18:00

17e salon maçonnique du livre de Paris

Du 30 novembre 2019 - 09:00
au 01 Décembre 2019 - 19:00

6e salon maçonnique de Toulouse

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières nouvelles!