Tradition

Un blason miroir de la pratique maçonnique

Le Musée de la franc-maçonnerie a pu acquérir récemment une pièce rare et particulièrement intéressante. Il s’agit du diplôme utilisé au début du XIXe siècle par la loge parisienne Les Frères Artistes. On remarque d’emblée l’étonnant blason — très chargé — qui s’affiche en tête du document. La date de la pièce, 1821, la situe dans une période intermédiaire entre l’effervescence de la Maçonnerie du XVIIIe siècle — qu’ont encore connue quelques membres de la loge — et les évolutions du XIXe siècle, qui vont donner à la franc-maçonnerie française le visage que nous lui connaissons encore aujourd’hui.

Le blason présente quatre quartiers figurant les quatre composantes de la Maçonnerie telle que la voyaient alors les Frères. Le premier quartier illustre les trois premiers grades. Le seuil du temple avec les deux colonnes J et B, couronné par le delta rayonnant, l’équerre et le compas entrelacés entourés de neuf étoiles, encadrés du soleil et de la lune, un rameau d’acacia, tels sont les symboles qui représentent le parcours de l’Apprenti, du Compagnon et du Maître. Symboles qui caractérisent ces grades que ce soit dans la version du Rite Français ou dan

La lecture des articles est réservée aux abonnés
Vous êtes déjà abonné ? Connectez-vous
Vous n’êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Abonnez-vous et suivez toute l’actualité du magazine
Je m’abonne
Achetercet article
1,00 €

Retrouver cet article

Retrouvez également cet article sur notre magazine n° Magazine La Chine et Confucius - Entre le compas et l'équerre

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières nouvelles!