Tradition

Vous avez dit "enquêtes" ?

Enquête de police, garde à vue, interrogatoire ? Rien à voir avec tout cela ! Passage obligé pour tout profane désirant entrer en franc-maçonnerie, les enquêtes permettent de découvrir et d’échanger avec celui ou celle qui a frappé à la porte du temple. Une méthode et des moyens mis en œuvre afin de cerner les motivations profondes du profane, de voir si le choix de ce dernier relève d’une démarche volontariste et surtout s’il est fait en toute liberté.

 

Bien avant d’être « enquêté » le profane aura déjà parcouru un long chemin : envoi du courrier de candidature auprès d’une obédience, participation éventuelle à une tenue blanche (réunion maçonnique ouverte aux profanes) et premier entretien avec le Vénérable de la loge. Tout cela prenant un certain temps pour ne pas dire un temps certain ! Quelques mois vont s’écouler entre chaque étape*. Début de l’apprentissage de la patience ! Ces étapes franchies, le ou la profane rencontrera trois enquêteurs.

Qui sont les enquêteurs ? 
Maîtres maçons, i

La lecture des articles est réservée aux abonnés
Vous êtes déjà abonné ? Connectez-vous
Vous n’êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Abonnez-vous et suivez toute l’actualité du magazine
Je m’abonne
Achetercet article
1,00 €

Retrouver cet article

Retrouvez également cet article sur notre magazine n° n°34

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières nouvelles!