Vraie et fausse transmissions initiatiques de la Tradition

 

Comment l’Apprenti, le Compagnon et le jeune Maître peuvent-ils savoir si l’enseignement traditionnel qu’ils reçoivent émane d’un sage ou d’un pseudo sage ? Si ce qu’ils entendent va les aider à ouvrir une conscience nouvelle ou les enfermer dans leurs habitudes ? En Loge ils trouvent une trentaine de chercheurs et une trentaine de visages différents de la vérité. Comment peuvent-ils trouver leur chemin ? A qui peuvent-ils se fier ? Qui peut valablement guider leurs efforts ? Comment distinguer, sous les apparences de la rectitude et de la rigueur, les fausses transmissions des transmissions authentiquement initiatiques ? 

 

Depuis la naissance de l’humanité, les hommes se transmettent de génération en génération leur savoir faire. Avec l’accumulation et la progression des savoirs, la transmission du savoir-faire est devenue la transmission d’un savoir que l’on ne sait pas forcement faire. Cette transmission par stockage des informations a pourtant permis l’enrichissement progressif des sciences, des technologies et de la société. 

Plus un homme est érudit, plus il possède des savoirs, plus il aide les sciences et les techno-sciences à progresser et plus il est consid

La lecture des articles est réservée aux abonnés
Vous êtes déjà abonné ? Connectez-vous
Vous n’êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Abonnez-vous et suivez toute l’actualité du magazine
Je m’abonne
Achetercet article
2,00 €

Retrouver cet article

Retrouvez également cet article sur notre magazine n° Magazine n°22

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières nouvelles!