Culture

Pourquoi la taverne « L’oie et le grill » s’appelait-elle ainsi ? Le saviez-vous ?

Allons prendre une pinte au Pendu ! Pardon ? Cela ne vous plait pas ? Dans le monde des pubs londoniens des XVIIe et  XVIIIe siècles, ce genre d’appellation n’avait pourtant rien de surprenant.

Avant l’incendie de 1666, il y avait un pub dans le quartier du cimetière Saint Paul. Ce pub se nommait La Mitre. Après les tragiques événements qui ravagèrent une grande partie de la capitale britannique, la taverne fut reconstruite et devint Le cygne et la harpe. 

Il était alors commun de représenter les noms de tavernes par des enseignes imagées visibles et reconnaissables par tous, dans un monde ou 90 % de la population était analphabète. Mais pourquoi choisir ce cygne et cette harpe ? Au XVIIe siècle, une compagnie musicale, Le cygne et la lyre d’Apollon (Apollo’s Swan and Lyre) se produisait dans une salle contiguë à celle de La mitre. Ladite salle appartenait à William Paget, tavernier, mais aussi violoniste pour le Roi. En 1664, la salle de musique changea de propriétaire et fut acquise par Robert Aubert pour un

La lecture des articles est réservée aux abonnés
Vous êtes déjà abonné ? Connectez-vous
Vous n’êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Abonnez-vous et suivez toute l’actualité du magazine
Je m’abonne
Achetercet article
1,00 €

Retrouver cet article

Retrouvez également cet article sur notre magazine n° N°57

Agenda

Le 14 Octobre 2017 - 10:30

Salon lyonnais du livre maçonnique

Du 18 novembre 2017 - 09:00
au 19 novembre 2017 - 18:00

15e Salon Maçonnique du Livre de Paris

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières nouvelles!