Focus

À la découverte de l’Inde sur les traces d’une maçonnerie universelle

Au XVIIIe siècle l’expansion de l’Empire britannique en Inde donne lieu à un engouement inédit pour la chose orientale. La conquête territoriale va de pair avec la conquête du savoir. La population britannique découvre l’Orient. Cette découverte prend la forme de récits de voyages, de contes orientaux, mais aussi de travaux scientifiques produits par les sociétés savantes qui font de l’Orient leur objet de recherche. C’est la naissance de l’orientalisme. 

En franc-maçonnerie, l’Orient est symboliquement la « source de toute sagesse, de toute force et de toute beauté ». C’est sans surprise, donc, que la franc-maçonnerie s’embarque dans cette aventure et participe au mouvement. La constitution des premières loges indiennes à partir de 1730, constitue une opportunité sans précédent de s’emparer de cette matière nouvelle, de satisfaire sa curiosité intellectuelle, et peut-être même de mettre à jour les vestiges d’une franc-maçonnerie oubliée, fruit des civilisations indiennes antiques. La franc-maço

La lecture des articles est réservée aux abonnés
Vous êtes déjà abonné ? Connectez-vous
Vous n’êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Abonnez-vous et suivez toute l’actualité du magazine
Je m’abonne
Achetercet article
2,00 €

Retrouver cet article

Retrouvez également cet article sur notre magazine n° n°61

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières nouvelles!