Focus
SMO

Scandinavie - Un Art très royal Ésotérisme chrétien et chevalerie

Si être étonné est le début de la réflexion, la franc-maçonnerie scandinave est bien propre à faire réfléchir le maçon français. En effet, depuis le XVIIIe siècle, les Loges sont nombreuses et actives au Danemark et en Suède. Mais leur état d’esprit, le rite qu’elles pratiquent et leur contribution à l’histoire sont très différents – voire opposés – à ce qu’a été la franc-maçonnerie en France, en Belgique et dans la plupart des pays latins. En France, la franc-maçonnerie a accompagné les Lumières au XVIIIe siècle avant de devenir le vecteur de diffusion des idées libérales puis républicaines au XIXe siècle. En Suède ou au Danemark, au contraire, les loges ont été la garde rapprochée des rois et le premier rempart face à ceux qui les contestaient. 

Avant d’entrer dans la riche histoire de la maçonnerie scandinave, Il faut rappeler que la Norvège appartient au Danemark jusqu’en 1814, puis à la Suède, jusqu’à son indépendance en 1905. Quant à l’Islande, elle ne gagne son indépendance du Danemark qu’en 1944. Danoise ou norvégienne, les maçonneries scandinaves ont été très marquées par la maçonnerie suédoise. 

Les débuts 
Après l’âge d’or du XVIIe siècle, celui de la reine Christine, l’amie de Descartes, où la Suède s’était affirmée comme une puissance européenne, la fin de «

La lecture des articles est réservée aux abonnés
Vous êtes déjà abonné ? Connectez-vous
Vous n’êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Abonnez-vous et suivez toute l’actualité du magazine
Je m’abonne
Achetercet article
2,00 €

Retrouver cet article

Retrouvez également cet article sur notre magazine n° Magazine n84

Agenda

Le 29 Juin 2024 de 09:00 à 19:00

Estivales maçonniques en pays de Luchon

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières nouvelles!