Sélection littéraire

L’élitisme républicain

Essai

L’élitisme républicain

L’école française à l’épreuve des comparaisons internationales, De Christian Baudelot et Roger Establet

La république des idées

Éditions du Seuil

120 pages – 11,80 €

Le Programme International pour le Suivi des Acquis des élèves (PISA) existe depuis l’année 2000. Il est publié tous les trois ans et permet d’évaluer les systèmes scolaires des trente pays de l’OCDE et d’une cinquantaine d’autres. Concrètement, il est un outil de mesure des compétences ou aptitudes jugées nécessaires pour mener une vie d’adulte autonome. Mal perçu en France, car notre pays y est mal classé, il est pourtant, selon les auteurs, très riche d’enseignement. L’enquête révèle en outre que si dans tous les pays, l’origine sociale des élèves exerce un effet sur leurs résultats scolaires, l’écart s’avère encore plus fort en France qui reste l’un des pays où « l’enseignement dispensé à l’école implique pour être valorisé ou assimilé la plus grande part de ressources extrascolaires privées dispensées dans les familles à haut niveau d’instruction. » Par ailleurs, l’enquête de PISA montre que tous les systèmes qui pratiquent ouvertement les chasses gardées précoces (classes de niveau) sont les plus inégalitaires et les moins efficaces. L’idéal serait qu’on retrouve représentée dans chaque établissement la diversité sociale du pays. Utopie ? Non, en revanche, la destruction de la carte scolaire ne va pas dans le bon sens. PISA ne sert pas à faire le procès de la France en matière d’éducation, toutefois ces résultats devraient amener une réflexion de tous les acteurs concernés afin de juguler les défauts de notre système scolaire. Ces comparaisons internationales nous obligent à faire de l’éducation un enjeu national de première urgence.

 

Roman

Belle Rose, De Renée de Brimont

Éditions de la Tarente

118 pages – 23 €

Belle surprise pour cette réédition, en série limitée, du roman de Renée Brimont, paru tout d’abord en 1931. Disparu des librairies, le roman a pourtant tout du bijou. Il évoque, dans un style raffiné, d’aucuns diraient suranné, la vie de celle qu’on appelait Belle Rose, qui fréquenta au XVIIIe siècle, dans les milieux bordelais, Louis-Claude de Saint-Martin, dit le philosophe inconnu et Martinès de Pasqually, fondateur de l’Ordre des Chevaliers Maçons Élus Coëns de l’Univers. Le roman n’est pas une biographie, mais présente une succession de scènes du quotidien. Il fourmille de détails sur la vie des deux grandes figures de l’ésotérisme occidental. Belle Rose est aussi une énigme, car comment Renée de Brimont a-t-elle pu obtenir autant de précisions sur la vie de Martinès de Pasqually, dont les biographies sont rares ? Quels détails font partie du registre de la fiction, quels autres, de celui de la réalité historique ? Serge Caillet, Michelle Nahon, Maurice Friot et Francis Laget tentent de répondre à ces questions dans une analyse présentée à la suite du roman.

 

Essai

Philosophie de l’initiation, De Bruno Pinchard

Éditions Dervy

160 pages – 17 €

Tout commence à Ravenne, non loin des rives de l’Adriatique, en Italie, là où se trouve la tombe de Dante, l’auteur de la Divine comédie. Tombeau vu comme une porte, un passage entre le visible et l’invisible. Le philosophe Bruno Pinchard a fixé ici le point de départ d’une réflexion, qui prend des allures de quête : trouver un lien entre mythe et vérité, déceler la force de l’initiation maçonnique dans le concert des idéologies modernes et sur les chemins de la philosophie. À l’époque du transhumanisme, où l’homme est tenté de se considérer comme tout puissant, allant jusqu’à rêver d’immortalité et quitte à se renier comme homme, Bruno Pinchard s’interroge sur la force du mythe, voie d’accès à une mémoire sans âge. « La franc-maçonnerie est la figure d’une liberté qui ne se dispense pas d’initiation », nous précise-t-il. Quel lien alors entre franc-maçonnerie et philosophie ? Il ne va pas de soi, nous confie encore l’auteur : « la philosophie construit les raisons idéales du monde et du savoir, la maçonnerie projette l’individu dans une métamorphose qui ébranle jusqu’aux fondements de son identité ; » La figure du héros, le dieu révélé, la rencontre improbable en Hiram et le Zarathoustra de Nietzsche… Bruno Pinchard propose ici une véritable « philosophie de l’initiation. »

 

 

Et aussi…

Mémoires de l’académie maçonnique

L’initiation, pour quoi faire ?

Selena éditions

 

La chaîne d’union

La table d’émeraude aux rencontres Lafayette

Conform édition

 

Ecritures cathares

De René Nelli

Editions du Rocher

Retrouver cet article

Retrouvez également cet article sur notre magazine n° n°52

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières nouvelles!