Société

Est-ce une teuf ?

Le colloque du 2 avril « La jeunesse à la rencontre de la franc-maçonnerie », tenu conjointement par la Grande loge féminine de France et la Grande loge de France, interpelle tous les francs-maçons qui entendent œuvrer au développement de l’idéal maçonnique. En effet, il faut se rappeler la parole de Pythagore « L’esprit de l’homme n’est malléable que dans sa jeunesse » ainsi qu’en corollaire celle de Fénelon « La jeunesse est la fleur de toute une nation, c’est dans la fleur qu’il faut préparer les fruits ». Ces deux citations ont certainement inspiré les concepteurs du colloque qui convoquaient les jeunes à venir rencontrer les francs-maçons et non pas les francs-maçons à aller à la rencontre des jeunes. La formulation de l’invitation indique le mode de relation avec les jeunes.

 

Chacun de nous a été jeune, c’est une évidence, mais bien souvent nous l’avons oublié au fil de nos expériences et de nos contradictions pour nous considérer adultes maîtres de nos passions et aptes à transmettre un savoir difficilement acquis. Belle assurance régulièrement battue en brèche par les jeunes qui se renouvellent au rythme des naissances, c’est-à-dire par tranche annuelle de plus de 800 000 individus. Ainsi la tranche 18-28 ans comprend quelque 8,5 millions de jeunes des deux sexes. Peut-on considérer cette masse comme homogène ? Certainement

La lecture des articles est réservée aux abonnés
Vous êtes déjà abonné ? Connectez-vous
Vous n’êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Abonnez-vous et suivez toute l’actualité du magazine
Je m’abonne
Achetercet article
1,00 €

Retrouver cet article

Retrouvez également cet article sur notre magazine n° n°47

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières nouvelles!