Société

Franc-maçonnerie et judaïsme De Noé au temple de Salomon

Les relations entre judaïsme et franc-maçonnerie ont été, et sont encore parfois caricaturées par la thèse du « complot judéomaçonnique ». Pourtant, les liens entre la première religion du livre et l’Art Royal sont bien réels, tant sur le plan symbolique qu’historique. Mais la vision maçonnique du judaïsme est essentiellement chrétienne et le traitement des juifs en maçonnerie n’a pas toujours été idyllique.

 

« La franc-maçonnerie est une institution juive dont l’histoire, les grades, les devoirs, les mots d’ordre et la philosophie sont juifs du début à la fin ». Comme l’écrit Jean-Philippe Schreiber , cette déclaration du rabbin libéral américain Isaac Wise faite en 1866 aurait pu aussi bien être utilisée par les tenants de la thèse du mythique « complot » judéomaçonnique. Thèse reprise jusqu’à aujourd’hui sur les réseaux dits sociaux aussi bien par l’extrême droite que par certains milieux d’extrême gauche antilibéraux et antisionistes.

Dès

La lecture des articles est réservée aux abonnés
Vous êtes déjà abonné ? Connectez-vous
Vous n’êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Abonnez-vous et suivez toute l’actualité du magazine
Je m’abonne
Achetercet article
2,00 €

Retrouver cet article

Retrouvez également cet article sur notre magazine n° n°72

Agenda

Le 24 Janvier 2020 de 19:45 à 21:45

Comment vivre sans la liberté ?

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières nouvelles!