Société

Les degrés de perfection, voie de la sagesse ?

Ésotérisme ? Spiritualité ? Simple recherche de perfectionnement ? Les hauts grades permettent aux francs-maçons de poursuivre leur initiation dans un système d’inspiration chrétienne qui se veut le prolongement des loges bleues, mais qui en diffère toutefois sur bien des points.

 

« La grande majorité des francs-maçons apparaissent comme orphelins des églises. De fait, quoi qu’en disent les plus laïques ou même les plus athées d’entre eux, ils n’ont jamais cessé de rêver en secret d’un christianisme supérieur, idéal, échappant aux dogmes, dont les plus « initiés » seraient les Élus. Bien peu de ceux-là ont compris que la Réception, quels qu’en soient les degrés, ne nous révèle rien de plus que ce que nous sommes ». Jean-Claude Porset, grand secrétaire adjoint aux affaires extérieures du Grand chapitre général du Gr

La lecture des articles est réservée aux abonnés
Vous êtes déjà abonné ? Connectez-vous
Vous n’êtes pas abonné ? Abonnez-vous
Abonnez-vous et suivez toute l’actualité du magazine
Je m’abonne
Achetercet article
2,00 €

Retrouver cet article

Retrouvez également cet article sur notre magazine n° n°37

Agenda

Le 31 Janvier 2020 de 18:30 à 20:30

Comment sauver l'école républicaine ?

Le 15 Février 2020 de 10:00 à 19:00

Quel discours pour promouvoir la laïcité aujourd'hui ?

Le 22 Février 2020 de 09:00 à 17:45

Reconquérir la culture scientifique : un enjeu humaniste

Le 01 Mars 2020 de 10:00 à 18:00

Journée portes ouvertes

Newsletter

Tenez-vous au courant de nos dernières nouvelles!